Smart Village Monténégro

Projet visant à la revitalisation d'une zone rurale au Monténégro

La revitalisation de la presqu’île de Vrmac, ligne de démarcation entre la baie de Kotor et la baie de Tivat, est un projet visant à développer le concept de reruralisation qui assurerait la revitalisation et la revalorisation de ce site naturel, traditionnellement utilisé à des fins agricoles et régulièrement sous la menace de l’urbanisation grandissante.

 

Outre la préservation de l’un des plus beaux sites de la côte monténégrine, le projet contribuerait également à créer des emplois dans le domaine du développement durable, qui concerneraient principalement les jeunes, qui auraient ainsi la possibilité de rester dans leur pays .

 

Ce qui constitue une spécificité du projet est l’utilisation de technologies innovantes pour le traitement des eaux usées sur le territoire de Kotor et Tivat, les deux lieux touristiques les plus visités au Monténégro, qui sont densément peuplés pendant la haute saison estivale. Ce genre de surcharge met en danger la zone côtière, la flore et la faune. Par conséquent, le projet vise à créer une synergie entre les zones urbaines et rurales, fournissant ainsi un modèle à suivre par d’autres endroits au Monténégro, mais aussi en Europe du Sud-Est, une région en transition avec des potentiels environnementaux sous-développés. Pour ces raisons, le projet vise à promouvoir de nouvelles stratégies territoriales qui contribueraient à établir des liens entre les zones rurales en transition écologique, particulièrement utiles pour la lutte contre le réchauffement climatique.

La zone est située sur un site agricole et naturel protégé qui comprend quelques villages abandonnés. Le projet comprend l’établissement de populations permanentes et saisonnières, l’agriculture biologique, la production alimentaire, l’artisanat et l’industrie. De plus, il est envisagé que l’autonomie énergétique soit atteinte grâce à des sources d’énergie renouvelables, au traitement local des déchets et à leur valorisation.

 

Divers aspects du projet ont été intégrés dans toutes les phases de développement : aspects sociaux, économiques, juridiques et environnementaux.

 

Le but est de développer un projet qui puisse être utilisé comme un modèle à appliquer dans le monde entier, qui servirait d’exemple entre une bonne combinaison sur les plans écologiques, sociaux et économiques.

 

Les deux municipalités Kotor et Tivat, leurs associations de propriétaires et les populations locales participent conjointement au projet.

 

Le projet comprend la protection et la revalorisation des zones rurales :

  • Créer une synergie entre les acteurs locaux ;
  • Valoriser les terres agricoles et la production traditionnelle ;
  • Développer l’artisanat et les activités touristiques ;
  • Renforcer la biodynamique, la permaculture et l’agroforesterie.

GÉOGRAPHIE DU PROJET

La péninsule de Vrmac, qui s’étend entre la baie de Kotor et la baie de Tivat, est un endroit extraordinaire de la zone côtière, qui n’a pas été affectée par le récent processus d’urbanisation.

La différence d’élévation entre le niveau de la mer et le sommet de la colline Vrmac (700m), d’un côté et l’orientation double des pentes s’étendant vers le sud et le nord, crée un environnement sain avec différents types de végétations, qui mérite d’être valorisé.

Les projets spécifiques

Projets individuels

Installation d’une usine de traitement des boues et des déchets de la biomasse par pyrolyse, ainsi qu’une cogénération d’énergie électrique, de froid et de chaleur.

Installation d’une usine destinée aux déchets végétaux et aux résidus forestiers, ainsi qu’aux déchets agricoles (vigne, olives, noix) pour créer un site autonome en terme d’énergie.

Installation d’une usine de gestion des déchets.

Ferme pilote

Restauration d’une ferme abandonnée destinée à l’agriculture et l’exploitation de terres abandonnées.

Maison Vrmac

Surveillance et maintenance de l’espace naturel.

Atelier pour la fabrication et la promotion de produits artisanaux et locaux (huile d’olive, jus de grenade, herbes aromatiques, plantes, huiles essentielles…).

Agence d'écotourisme

Gîtes ruraux, alpinisme, ateliers ou encore manifestations culturelles.

Ateliers dédiés au patrimoine

L’atelier, organisé en coopération avec le ministère de la Culture du Monténégro et de l’Autriche, vise à restaurer les ruines austro-hongroises et à relancer le patrimoine rural.

Activités, coopératives, marques

Soutien aux activités de production tels que le vin, le miel, différents types de fromages, le travail du bois d’olivier, de cosmétiques ainsi que les produits de la Maison Vrmac.

Qualité des produits garantis par le label AOC (appellation d’origine contrôlée).

Composants du projet

« Depuis 2002, j’ai assisté à de nombreux ateliers d’architecture et d’urbanisme avec des professionnels et des étudiants de différentes universités françaises. J’ai également pris part à des ateliers de botanique, et à des ateliers pratiques de maçonnerie traditionnelle en pierre sèche.

En 2015, une étude plus systématique de valorisation économique de Vrmac a été financée dans le cadre du programme IPA Transborder de l’UE. Elle a été réalisée par une équipe d’experts croates et monténégrins dont j’ai fait parti, ainsi qu’avec le partenariat avec la ville de Tivat et de plusieurs associations locales : ONG Napredak Gornja Lastva (habitants et défenseurs du village) – ONG Expeditio (association d’architectes basée à Kotor) à Kotor). Ces deux ONG sont partie prenante du projet. »

– Prince Nikola Petrović Njegoš, président de la Fondation Petrović Njegoš.

  • Exode rural et économique : une partie des habitants vivent en ville, d’autres sont partis à l’étranger depuis plusieurs générations.
  • Problème de propriétés : Cadastre – Héritage
  • Cultures abandonnées et terrains en friches – plantes invasives
  • Forêts non entretenues et risque d’incendie
  • Manque d’eau malgré une pluviométrie importante – (sol calcaire fracturé)
  • Patrimoine construit non entretenu et en mauvais état
  • Troupeaux de chèvres non gardés – dégradation de la végétation et acidité des sols.
  • Danger de la construction sauvage et de l’urbanisation rampante

Les concepteurs : – Fondation Petrović Njegoš ; Anthos Air Power Normandie

Les institutions au niveau local, national et international ;

Les populations locales, les propriétaires et la diaspora ;

Les associations et coopératives ;

Les partenaires, les experts, les sponsors, les travailleurs culturels et les économistes.

  • Municipalité de Tivat ;
  • Municipalité de Kotor ;
  • Ministère du développement durable et du tourisme ;
  • Ministère de l’Agriculture ;
  • Représentants des propriétaires (droits de propriété) ;
  • Associations locales actives : Napredak Gornja Lastva, Expeditio;
  • Experts régionaux recrutés dans le cadre du projet IPA ;
  • LE R20, EGIS ;
  • Partenaires technologiques (GENIO Sas, Synecom, Set Energy SA, Airpower, WMI).

L’Atelier R20 Vrmac

L’atelier initié en partenariat entre la Fondation R20, la Fondation Petrovitch Njegosh et l’association Napredak Gornja Lastva se propose de réaliser une étude de faisabilité sur la protection et la mise en valeur des zones naturelles du massif de Vrmac et de son patrimoine. L’objectif étant de faire de ce projet un modèle repliable d’éco-développement d’une région.

Le programme a vocation à assurer le suivi de la mise en œuvre des différentes parties du projet et ainsi que de ses financements.

Le projet sera en collaboration avec les services municipaux des villes de Tivat et Kotor. Il réunira des experts locaux et régionaux qui ont déjà travaillé sur la zone mais également des experts internationaux dans différentes disciplines. Les différentes parties prenantes participeront à l’élaboration du projet, elles seront régulièrement consultées au cours des différentes phases du projet afin de mener à bien les phases de test et de développement du projet.

Prince Nicolas Petrovitch Njegosh Président de la Fondation PN

« La péninsule de VRMAC est un site et un paysage unique non seulement au Monténégro mais sur l’ensemble de la côte adriatique.

Miraculeusement préservé malgré la fièvre de l’immobilier qui banalise la côte depuis ces 20 dernières années, il mérite de faire l’objet de tous les soins et d’être non seulement protégé mais également valorisé, pour lui même et en ce qu’il valorise l’ensemble des équipements touristiques de la région.

Le choix de la Mairie de Trivat de faire de cette zone naturelle protégée dans le prolongement de la partie de Vrmac sur la commune de Kotor, inscrite au patrimoine mondial de l’UNESCO est un choix judicieux et utile pour l’ensemble des communes de Trivat et de Kotor mais il enrichit également l’offre touristique du Monténégro. Ce projet peut devenir un laboratoire et un modèle de développement durable qui renforcera l’image de l’Etat Ecologique de notre pays.

Personnellement, je suis attaché à ce site au travers du village de Gornja Lastva et de la petite équipe qui courageusement le protège et l’anime.

Depuis 2002, nous avons étudiés ensemble, au fil de plusieurs ateliers d’été, les possibilités de revitaliser le village et les territoires auxquels il est connecté.

Sous la végétation anarchique et derrières les vestiges de pierres est caché un petit paradis méditerranéen  dans lequel et grâce auquel ont pu vivre des générations  d’agriculteurs, d’artisans, de marins, et d’intellectuels qui ont contribué à travers une histoire mouvementée à la qualité et à la diversité culturelle du Monténégro.

Faire revivre ce territoire, revitaliser ses activités, faire fructifier ses ressources, révéler aux habitants des environs et aux visiteurs la beauté et la richesse naturel du site, leur permettre de s’y ressourcer, d’y découvrir une culture et un art de vivre, familiariser leurs enfants avec la nature et un mode de vie sain, offrir des lieux de réinsertion pour des personnes handicapées ou en difficulté….Et commencer cette belle aventure en 2016 juste après la COP 21, qui je l’espère sera l’année des décisions historiques pour sauver notre planète, cela donne tous son sens à nos engagements écologiques et nous fera participer à cette mobilisation mondiale.

Voilà les enjeux magnifiques de ce  projet qui doivent être en mesure de mobiliser les institutions comme les citoyens de ce pays. Cette belle histoire collective que nous proposons et qui renoue avec les générations qui nous ont précédés, au-delà des intérêts financiers de quelques uns, peut apporter à tous plus de prospérité et une meilleure qualité de vie. »

Prince Nikola Petrovitch Njegosh.

Zéro émission, est l'objectif de Smart City!